Broder avec des fils spéciaux

Lorsque l’on brode, on utilise du coton mouliné à 6 brins, appelé échevette. La plupart ont une couleur unie. Cependant, il existe 2 styles de fils particuliers et c’est ce que nous allons voir dans ce nouveau post. Dans une première partie, nous parlerons des fils appelés nuancés ou dégradés puis dans une deuxième partie, nous verrons les fils métallisés.

Fils nuancés et dégradés

Ce sont des fils qui ont un dégradé de couleurs, qui changent au fur et à mesure qu’on les brode. Il est donc important de réfléchir à la façon dont on va les broder, dans quel sens on va progresser par rapport à notre diagramme…

On conseille généralement de le broder croix par croix, pour que la couleur se dégrade progressivement sur le rendu final du point de croix. (Cependant certains les brodes « à la méthode en rangé d’aller, puis de retour ensuite », cela permet de fusionner et adoucir les nuances)

Lorsque vos coupez une aiguillée de cette échevette, observez bien le dégradé que prend cette aiguillée pour savoir également dans quel sens vous vous dirigerez par rapport à votre diagramme. Vous obtiendrez ainsi le dégradé de couleur, dans le sens que vous le désirez.

Certains jouent avec le nuances pour donner par exemple plus de relief à un motif, d’autre brode par zones arrondies collées les une aux autres, ce qui crée différentes zones de taches de couleurs différentes qui peut donner un rendu sympas par exemple pour des pétales de fleurs.

Derniers cas, vous pouvez laisser faire le hasard, il pourra bien faire les choses également.

En résumé, ces fils demandent tout de même un peu de technique, il faut savoir pouvoir se représenter un peu, avant de broder, le résultat final qu’on souhaite donner à la broderie.

Fils métallisés

C’est un fil compliqué à utiliser, la bête noire d’une majorité des brodeurs/euses. En effet, c’est un fil qui s’effiloche, s’use plus vite, et qui n’est pas aussi souple que les autres échevettes classiques, mais il a un rendu sublime.

La première solution est de prendre une plus petite aiguillé (environ 30 cm (voir moins) contre 40 cm environ pour les classiques)

La deuxième solution est de mélanger un fil métallique avec un fil uni simple proche de la couleur du fil métallisé.

Cependant si l’on souhaite éviter la deuxième solution, d’autres solutions complémentaires existent:

La première consiste à utiliser de la cire d’abeille ou à frotter le fil sur une bougie blanche (j’ai même lu sur les réseaux sociaux une personne qui utilisait du labello : à essayer, il est fort probable que ça marche puisque c’est un corps gras également).

La seconde est de tout simplement humidifier le fil.

Attention aussi lorsque vous retirez des brins de votre aiguilléeRetirez-en qu’un à la fois, en tirant délicatement vers le haut pour les séparer des autres brins restant. Il va être entortillé mais il se remettra vite en place.

Pareil pour enfiler le fils dans l’aiguille. Evitez d’enfiler le bout de l’aiguille dans le chat car il risque de s’effilocher rapidement du fait de sa composition. Il est plutôt conseillé de replier le fil sur lui même avant de l’enfiler dans le chat de l’aiguille. On peut faire également la même chose en fin d’aiguillé.

Voilà je n’ai plus qu’à vous souhaitez de bonnes petites croix!

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire